Menu

La pollution de l’air et notre santé

0 Comments


La pollution de l’air est un problème qui peut avoir des effets néfastes sur notre santé, voire irréversibles. L’ozone et les autres polluants de l’air font qu’actuellement, les maladies respiratoires, vasculaires et même les cancers sont de plus en plus courants. Les enfants et les personnes âgées sont les plus vulnérables.

Les maladies provoquées par la pollution de l’air

La bronchite est une maladie des bronches. Si elle est aigue, les bronches sont fragilisées par des polluants présents dans l’atmosphère favorisant la présence des bactéries ainsi que des virus. La bronchite chronique quant à elle est une affection due à l’irritation des bronches. On dénombre 134 000 nouveaux cas par an. L’asthme est également une conséquence la plus courante de la pollution de l’air sur notre santé. C’est une affection aggravée touchant de nombreuses personnes. A part cela, la pollution de l’air provoque aussi de nombreuses manifestations de cancer, surtout des voies respiratoires. On peut également parler des toux, des allergies, des accidents vasculaires cérébraux (AVC),… La pollution de l’air est également la cause de l’augmentation du taux de mortalité intra-utérine.

Les causes de la pollution de l’air

Nombreuses sont les causes de la pollution de l’air. Il y a tout d’abord les fumées industrielles produites principalement par les usines. Il y a aussi la combustion utilisée pour chauffer nos domiciles et bureaux. Les véhicules terrestres causent également une pollution de l’air très significative. Tant de choses polluent notre air en envoyant dans l’atmosphère des particules de poussières et de gaz nocifs à notre santé.

Les types de pollution de l’air

Il existe 2 types de pollution de l’air. Il y a la pollution primaire qui est émise directement dans l’atmosphère constituée essentiellement par les dioxydes d’azotes, des industries, des hydrocarbures, des moteurs, des métaux ainsi que des poussières. Le deuxième type de pollution est dit « pollution secondaire ». Elle résulte d’une réaction du dioxyde d’azote et du monoxyde de carbone. Ce sont des composantes très volatiles provoquant une pollution photochimique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *